Le chardonneret parva RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE ET SITUATION :

Le chardonneret parva RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE ET SITUATION :

Le petit chardonneret espagnol vie et niche dans le Sud de la France notamment en Camargue et dans les Pyrénées, mais principalement en Espagne, au Portugal, aux îles Baléares, aux Açores ,aux Canaries, à Madère, au Maroc, en Algérie jusqu'au Sud du Sahara, en Tunisie et en Libye.
En Espagne et plus précisément en Catalogne ainsi que sur la Costa brava, cette sous espèce y est recensée comme commune. Il en est de même au Portugal , aux Baléares et dans le Haut Atlas Marocain où elle est observée jusqu'à une altitude de 3000 mètres. En Algérie on l'observe à partir de la côte vers les oasis, ainsi qu'en montagne jusqu'à 2200 mètres, cependant, elle est en nette diminution du fait qu'elle est fort prisée comme oiseaux de cage malgré que l'espèce y soit protégée.
Il ne fait aucun doute qu'il faille s'attendre à voir disparaître cette espèce dans les années à venir pour n'avoir pas su faire preuve de rationalisme et de sérieux, mais hélas surtout due l'intérêt pécuniaire quelle procure.( Lire l'article sur
http://www.algerie-dz.com/article2092.html ) . En Tunisie elle est observée dans le Nord du pays et vers le Sud à Gaffa et Gabès.
Le biotope de cette population de chardonnerets est lui aussi assez diversifié suivant les régions et les altitudes ou ils vivent. On les observent dans les vergers, les forêts de pins et d'oliviers , les maquis, le désert , les oasis, sur les talus le long des routes , les plantations d'arbres fruitiers, les agglomérations, dans les jardins, dans les villes et les villages. La plupart du temps ils sont observés en bandes et aussi par couples.

 

CHANT ET PARADE NUPTIALE :


Le petit chardonneret espagnol comme la forme nominale a un chant continu mais celui ci est décrit comme plus long pour cette sous espèce. Il est fait de babils variés et fluides, il émet des notes composées de trilles et de gazouillis ," delüi, duïi, hidit, tschr, dudidelit, delüi, duïi, hidit, tschr, dudidelit ". Les cris d'appels en vol forment des"tipi, tipi, tipi". Il existe des différences dans les cris sur l'ensemble des sous espèces et notamment au moment de la reproduction. Les mâles chantent souvent de concert dans les arbres après la saison de reproduction. Il est a noter également que les femelles chantent et que mâle et femelle adoptent la posture du pivot. Lors de la parade nuptiale le mâle adopte le plus souvent la posture du pivot, le corps est érigé, les pattes sont tendues, les ailes sont pendantes, il fait apparaître les barres alaires jaunes de ses rémiges et les rectrices sont écartées. Il peut adopter une autre posture ou le plumage est ébouriffé. Il se balance d'un côté et de l'autre en lançant l'onomatopée "tuleep". Le vol de parade nuptiale est papillonnant tout en chantant. Le mâle se perche à vue au sommet des branches supérieures d'où il émet son chant en observant son territoire, d'une moyenne de 250 mètres carrés. Il agresse tout mâle qui rentre dans son territoire, une fois que sa femelle a pondu et couve son territoire se réduit à 10 mètres carrés. 
 

MUE ET MIGRATION :


A l'état sauvage , le petit chardonneret espagnol effectue sa mue de fin juillet pour la finir à la mi octobre pour les adultes, principalement au niveaux des rémiges et des caudales. Les juvéniles effectuent une mue pratiquement complète.
A l'approche de l'hiver , le petit chardonneret espagnol dans l'ensemble de ces répartitions est sédentaire ceci étant due à la douceur des climats ou il réside, cependant il migre de façon erratique pour hiverner en Afrique du Nord . Il a été noté que des chardonnerets de cette sous espèce après avoir été bagué en Tunisie on été repris en Italie, en Ex Yougoslavie et à Malte. 

Ajouter un commentaire

 
×