Le Chardonneret d' Iran RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE ET SITUATION :

Le Chardonneret d' Iran RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE ET SITUATION :

La sous espèce Carduelis c. loudoni vit et niche en Azerbaïdjan, au Kurdistan, en Iran et au Sud de la mer Caspienne. Son habitat dans ces différents pays sont les plantations, les jardins, les vergers, les régions montagneuses,  les steppes Caspienne et le long des rivières et des canaux d'irrigations. il est observé jusqu’à deux mille quatre cent mètres ( 2400 m ) d'altitude dans les régions montagneuses. Cette sous espèce de chardonneret à tête noire s'hybride dans la région de Gorgan ( représenté par la flèche rouge sur la carte) avec la sous espèce de chardonneret a tête grise Carduelis carduelis paropanisi.
 

CHANT ET PARADE NUPTIALE :


Le chardonneret d' Iran comme la forme nominale a un chant continu.  Il est fait de babils variés et fluides, il émet des notes composées de trilles et de gazouillis . Les cris d'appels en vol forment des"tipi, tipi, tipi". Il existe des différences dans les cris sur l'ensemble des sous espèces et notamment au moment de la reproduction. Les mâles chantent souvent de concert dans les arbres après la saison de reproduction. Il est a noter également que les femelles chantent et que mâle et femelle adoptent la posture du pivot. Lors de la parade nuptiale le mâle adopte le plus souvent la posture du pivot, le corps est érigé, les pattes sont tendues, les ailes sont pendantes, il fait apparaître les barres alaires jaunes de ses rémiges et les rectrices sont écartées. Il peut adopter une autre posture ou le plumage est ébouriffé. Il se balance d'un côté et de l'autre en lançant l'onomatopée "tuleep". Le vol de parade nuptiale est papillonnant tout en chantant. Le mâle se perche à vue au sommet des branches supérieures d'où il émet son chant en observant son territoire, d'une moyenne de 250 mètres carrés. Il agresse tout mâle qui rentre dans son territoire, une fois que sa femelle a pondu et couve son territoire se réduit à 10 mètres carrés.

MUE ET MIGRATION :
 

A l'état sauvage le chardonneret d'Iran effectue sa mue de fin juillet pour la finir à la mi octobre pour les adultes, principalement au niveaux des rémiges et des caudales. Les juvéniles effectuent une mue pratiquement complète.
A l'approche de l'hiver cette sous espèce de chardonneret dans l'ensemble de ces répartitions effectue une migration altitudinale des régions montagneuses vers les régions les plus basses sur les plaines côtières de la Mer Caspienne et dans le Sud de l'Iraq.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.